Initiatives pédagogiques

Des robots à l’école Capitaine-Luc-Fortin – édifice Henryville

Avec ses 17 robots adaptés selon les groupes d’âge, l’école Capitaine-Luc-Fortin développe les compétences numériques des élèves et leur donne le goût des sciences. La robotique n’est pas une activité évaluée et notée en classe, c’est un outil d’apprentissage. Accompagnés par madame Geneviève St-Onge, conseillère pédagogique pour les technologies à la Commission scolaire, une équipe de cinq enseignants a développé des activités et soutenu les autres enseignants de l’école dans ce volet pédagogique.

Cliquer sur l’image pour télécharger l’article

Du PEP à l’école ? C’est gagnant !

Est-ce que le bien-être s’apprend? Est-ce qu’il peut être expliqué aux enfants? L’école Jean XXIII expérimente depuis plusieurs années l’enseignement du bonheur à ses élèves et remarque des retombées positives sur les élèves, l’équipe-école et les parents dans le cadre d’un projet baptisé Programme d’éducation positive (PEP).

Cette aventure a débuté par une thématique sur le bonheur qui a donné naissance à l’édition d’un livre dans lequel chaque élève s’exprimait sur un moment vécu rempli de bonheur. Une enseignante de l’école, madame Julie Bazinet, ayant remarqué que ce sujet était porteur de grande vitalité, a choisi de l’approfondir et d’en faire sa thèse de maîtrise.

Les premières années du projet, les élèves recevaient la visite de l’enseignante qui leur faisait vivre des expériences et des activités qui vulgarisaient les découvertes scientifiques des leviers du bonheur et du bien-être.

Depuis, les enseignants intègrent les dernières découvertes en matière de psychologie positive dans leur pratique pédagogique. L’engouement des élèves et l’intérêt suscité par les enseignants ont mené à la création d’une communauté d’apprentissage composée de 5 enseignantes, la direction d’école, deux conseillères pédagogiques et une chercheure de l’université de Trois-Rivières. C’est ainsi que les élèves bonifient leurs connaissances et leurs pratiques par rapport à la gratitude, l’optimisme, l’importance de développer leur bonté, la pleine conscience, etc.

 

Sur la photo, de gauche à droite, 1re rangée : Brigitte Gagnon, conseillère pédagogique; Nancy Goyette, chercheure à l’UQTR; Marie-France Chênevert, Martine Généreux, enseignantes
2e rangée : Julie Bazinet, conseillère pédagogique; Sonia Fortin, Nicole Dubé, enseignantes; Marie-France Ricard, directrice et Maude Williams, enseignante

L’enseignement explicite des stratégies de lecture à l’école Hamel

Le 18 mai dernier, les enseignants de l’école Hamel ont célébré une belle avancée dans leur projet collectif d’enseignement explicite des stratégies de lecture, élaboré dans le cadre du projet éducatif de l’école.

Les stratégies de lecture sont enseignées dans cette école depuis plusieurs années. L’équipe a travaillé à leur validation, à l’arrimage de leur enseignement d’un cycle à l’autre et à leur publication auprès des parents des élèves. Pilotés par l’orthopédagogue enseignante de l’école, madame Geneviève Bélanger, ces travaux menés par l’équipe ont un impact significatif sur l’apprentissage de la lecture et ont été soulignés lors de cette rencontre. Les sourires des membres de l’équipe sur la photo en disent long sur leur sentiment d’accomplissement.

Afin de contribuer personnellement au projet collectif que s’est donné l’équipe en 2017, après avoir bénéficié d’un accompagnement individuel ou en sous-groupes avec Jean-Benoit Chouinard, conseiller pédagogique en enseignement du français à la CSDHR, les enseignants ont présenté l’évolution de leur projet individuel. Ce moment fort de co-développement pédagogique fut l’occasion de valoriser les réussites personnelles de chacun et de partager l’expérience acquise avec les élèves en classe tout au long de l’année.

Mme Lucie Fournier, Mme Sharyn Régnier, Mme Jacinthe Deschamps, Mme Marie-Claude Vaillancourt, M. Nicolas Dupasquier, Mme Béatrice Breton, Mme Mélanie Turmel, M. Jean-Benoit Chouinard, Mme Caroline Roy, Mme Jolène Rondeau, Mme Christine Labrecque, Mme Geneviève Bélanger et M. Jean Gabriel Laberge.

Des élèves du programme d’éducation internationale de 5e secondaire de la Polyvalente Marcel-Landry réalisent un projet qui fait du bien

Distribution de nourriture aux itinérants du centre-ville de Montréal

Sylvain Daigneault, enseignant à la polyvalente Marcel-Landry, présente, pratiquement à chaque cours, tout au long de l’année, des exemples de persévérance sous la forme de vidéos ou de discours aux élèves. Il diffuse des vidéos de gestes altruistes puisqu’il croit sincèrement que lorsque l’on fait du bien aux autres, on remet en contexte ses propres problèmes et on surmonté les obstacles de la vie devient plus facile. Cela permet d’être plus persévérant. Les élèves sont donc invités à poser un geste altruiste.

Dans le cadre du Projet Sourire, ils ont distribué des denrées alimentaires à des sans-abris de Montréal. Ils ont parcouru plusieurs kilomètres et donné des sacs aux gens dans le besoin rencontrés sur la rue.

Ce projet était à sa troisième édition en 2018.  Depuis la première expérience, les élèves ont hâte à cette journée et en parlent en bien dans leur entourage.

Crédit photo : projet Sourire

Réalisation : Zachary Cummings

Une vidéo de chaque évènement est publiée afin de partager un beau geste de société.  Vous pouvez les consultez ici :

Projet Sourire 1 : https://youtu.be/OWJyemzr6uI
Projet Sourire 2 : https://youtu.be/U8mH_m-21Fo