Formation aux adultes

Dix étudiantes mères monoparentales reçoivent des bourses et des prix

Saviez-vous que soutenir les mères dans un retour aux études a un impact direct sur la future persévérance scolaire de leurs enfants?

Saint-Jean-sur-Richelieu, le 10 juin  2016 – Maman va à l’école est un organisme qui vise principalement l’accès à une véritable formation pour les mères monoparentales, sans égard à leur âge

C’est le 6 juin en après-midi au Centre d’éducation des adultes La Relance qu’a eu lieu la remise de plusieurs bourses et prix à laquelle étaient conviées dix femmes d’exception.

Toutes mères monoparentales et étudiantes au Centre d’éducation des adultes La Relance ou à l’École professionnelle des Métiers, ces étudiantes se sont distinguées par leurs efforts à concilier famille et retour aux études nous explique Bertrand Daigle, directeur adjoint de l’EPM.

Deux ordinateurs et 1 000 $ en bourses ont été remis par l’organisme Maman va à l’école souligne madame Dominique Pratte, directrice du Centre d’éducation des adultes La Relance qui est le témoin des défis quotidiens que doivent surmonter ces mères dans leur projet de retour aux études.

Karine Racicot est une élève méritante pour qui son sixième retour aux études a été le bon :

«Je suis acceptée au DEP en comptabilité. J’ai deux enfants de 10 et 2 ans et mes 3 conseils pour les mères qui veulent revenir à l’école sont : 1) croire que leur projet est possible, 2) vivre le retour aux études un jour à la fois, et 3) savoir séparer le dossier « famille » du dossier « école ».

Madame Paula Duguay, présidente de l’organisme mentionne :

« Nous sommes extrêmement heureuses de reconnaître les efforts et la persévérance de toutes ces jeunes femmes. Ces femmes ont une double tâche : étudiante et chef de famille sans ressources financières suffisantes ».

Elle ajoute :

« Avoir une première qualification aujourd’hui est aussi essentiel que de manger et de boire. De plus, les enfants de ces femmes ont besoin d’une mère qui est plus scolarisée car nous savons que le niveau de scolarité des mères influence directement la persévérance scolaire de leurs enfants. »

Nous offrons aux dix méritantes nos plus chaleureuses félicitations et nous tenons à remercier madame Sylvie Desranleau, enseignante à La Relance et marraine régionale de Maman va à l’école ainsi que tous les donateurs pour leur support financier, dont le Syndicat de l’enseignement du Haut-Richelieu.

Pour clore l’événement, l’étudiante Marie-Ève Lemieux, heureuse de recevoir un ordinateur,  nous partage ce message :

«  Foncez et pensez à vos enfants et à leur avenir! C’est mon enfant qui me donne la force de revenir à l’école ».

Félicitations à toutes les récipiendaires et merci à Maman va à l’école.

Le Centre La Relance innove en lançant le programme « ISP » : une formule découverte de soi et stages en emploi

Changement de cap pour 16 adultes de la région

Ce projet réunit à la fois les forces de la FGA, de la FP et du Service aux entreprises. En partenariat avec Emploi Québec et offert par le Centre d’éducation pour adultes La Relance, un groupe de 16 adultes a participé à la toute première cohorte d’un projet d’insertion socioprofessionnelle et de maintien en emploi.

Le 10 février 2016, les participants ont reçu leur attestation. Pour la majorité, c’est la première fois qu’ils recevaient une certification officielle!

Partir de loin…et continuer vers un avenir meilleur

Ces 16 adultes, dont le quotidien était très éloigné du marché du travail ou du parcours scolaire, ont entrepris cette formation de 450 heures.  Durant 15 semaines, ils ont vécu ensemble les 4 phases de programme très concret et innovateur soit :

  • la connaissance de soi;
  • l’exploration professionnelle;
  • la formation en entreprise ainsi que;
  • la recherche et le maintien en emploi. 

Le volet Connaissance de soi avait comme objectif :

  • Faire le bilan de ses champs d’intérêt, de ses capacités, de ses valeurs, de ses expériences et de sa formation.
  • Comprendre la variété et la diversité des lieux d’insertion professionnelle.
  • Établir ses compétences génériques sous l’angle du développement personnel.
  • Acquérir et développer des compétences générales en lien avec son projet d’intégration professionnelle.
  • Connaître ses ressources personnelles et les utiliser en vue d’influencer le cours des événements.

Le volet de l’Exploration professionnelle avait pour objectif de faire vivre 4 expériences de formation professionnelle dans les 4 domaines les plus en demande en employabilité sur notre territoire.

Ces 4 domaines sont :

  • Soudage-montage
  • Service à la clientèle
  • Usinage
  • Cuisine

Le volet Formation en entreprise avait pour objectif de faire vivre à l’apprenant un stage en milieu de travail afin de mettre en pratique les savoirs être et les savoirs faire développés tout au long de la formation.

Finalement, le volet Recherche et maintien en emploi offrait au participant deux options :

  • Être en emploi, en recherche d’emploi ou en formation en lien direct avec un emploi.
  • OU
  • Être en formation professionnelle ou en formation générale adulte pour compléter des prérequis afin d’accéder à la formation professionnelle.

Résultats probants :

Au terme des 15 semaines, sur les 16 élèves inscrits;

  • 1 est présentement dans un programme de formation professionnelle,
  • 1 est inscrit en formation générale des adultes pour terminer des préalables qui lui permettront de débuter sa formation professionnelle,
  • 4 sont en emploi,
  • 6 en recherche active d’emploi
  • 4 ont été dirigés vers des ressources spécialisées répondant à leurs besoins.

Ingrédients du succès de ce programme : travail d’équipe

Rappelons-nous que sans ce programme, ces 16 personnes n’auraient pas eu accès à un emploi ou à un retour aux études, car cela semblait inatteignable pour eux. En 15 semaines, ce projet a contribué à redonner confiance et dignité à ces 16 personnes aux parcours souvent très atypiques. 

La collaboration et le travail d’équipe sont sans doute les principaux ingrédients du succès de ce programme. Qui sont les collaborateurs? Depuis le tout début Emploi Québec a soutenu le projet. Des entreprises ont démontré de l’ouverture à prendre des élèves en stage, à former ces derniers et, dans 2 cas,  à offrir un emploi. Des enseignants de la formation professionnelle ont fait explorer aux participants des domaines nouveaux et ont su communiquer leur passion. Des intervenants (une enseignante et une conseillère en formation scolaire) de la formation générale des adultes ont été des ressources extraordinaires dans la vie de chacun de ces 16 participants. Sans cette collaboration, rien de cela n’aurait pu être possible!